CINEMA – This must be the place

En France le film « américain » de Paolo Sorrentino est sorti dans les salles en août sans beaucoup de succès et pourtant il paraît que c’est un film amusant. Bon plan pour une soirée DVD!
Sean Penn y compose un personnage lunaire de 50 ans, Cheyenne, qui s?accroche à son look gothique, ersatz de son ancienne carrière de rocker, ou de « pop star » comme il se désigne. Toujours suivi d?un caddie ou d?une valise à roulettes qu?il traîne derrière lui, Penn campe un personnage décalé dont les pieds semblent à dix centimètres au-dessus du sol, maquillé, les cheveux en pétard aux accoutrements risibles, comme s?il ne parvenait pas à sortir d?une éternelle adolescence.

This must be the place est surotout une savoureuse galerie de personnages truculents, comme celui incarné par Harry Dean Stanton qui se dit l?inventeur des valises à roulettes, ou de David Byrne dans son propre rôle, qui fait une belle interprétation de la chanson « This Must Be the Place », un des meilleurs titres de Talking Heads. Sans oublier Frances McDormand, toujours d?une justesse epoustouflante. L?intrigue est par contre un peu moins convaincante et repose sur la recherche d?un ancien nazi. Ce moteur aurait pu en être un autre qui relancerait le récit.

Sean Penn : « This Must Be the Place »
© ARP Sélection
This must be the place – Trailer
CINEMA – This must be the place

Laisser un commentaire