EXPOSITIONS DESSINÉES – Dorothea Lange au Jeu de Paume

Une exposition visité et dessinée par Stefano Zago
Dorothea Lange au Musée du Jeu de Paume – Paris

• Reportage en cours de réalisation •
Autres réportages dessinés

ICI

« Présentant des œuvres majeures de la photographe américaine de renommée mondiale Dorothea Lange (1895, Hoboken, New Jersey ; 1966, San Francisco, Californie), dont certaines n’ont jamais été exposées en France, l’exposition « Dorothea Lange. Politiques du visible » est articulée en cinq ensembles distincts. Ceux-ci mettent l’accent sur la force émotionnelle qui émane de ces photographies ainsi que sur le contexte de la pratique documentaire de la photographe. Plus d’une centaine de tirages vintage, réalisés de 1933 à 1957, sont mis en valeur par des documents et des projections qui élargissent la portée d’une œuvre déjà souvent familière au public grâce à des images emblématiques de l’histoire de la photographie comme White Angel Breadline (1933) et Migrant Mother (1936). Les tirages exposés appartiennent pour l’essentiel à l’Oakland Museum of California, où sont conservées les archives considérables de Lange, léguées par son mari Paul Schuster Taylor et sa famille. »
L’article entier se trouve sur le site du Musée du Jeu de Paume – http://www.jeudepaume.org/?page=article&idArt=3017)


source : Musée du Jeu de Paume
Images : Stefano Zago –  drawing.stefanozago.net

Coronavirus : les dispositifs d’aides aux personnes sans-abri

©Henri Garat / Ville de Paris
« Afin de soutenir les personnes démunies et très exposées en ces temps de crise sanitaire, la Ville de Paris et ses partenaires se mobilisent pour leur protection : maraudes, distributions de repas, mise à disposition de gymnases… .
Alors que les personnes sans-abri fixe subissent de plein fouet la crise sanitaire, la Ville de Paris, avec les associations et l’État, se mobilise pour leur venir en aide et les protéger au mieux. Retrouvez ici les principaux dispositifs mis en œuvre pour assurer les distributions de nourriture, l’accueil de jour et de nuit, l’accès à des centres spécialisés en cas de symptômes du COVID-19 ainsi que d’autres informations utiles.

Source : http://www.paris.fr – Image: Henri Garat/Ville de Paris

Théâtre des Champs-Elysée – Actualitées

Les actualités et rendez-vous au Théâtre des Champs-Elysées

Source : http://www.theatrechampselysees.fr – Image: Affiche réalisée pour le Théâtre par l’affichiste Coulon (1888-1956), pionnier de l’affiche moderne – © Coulon,collection du Théâtre des Champs-Elysées

À l’Halle Saint Pierre, le monde selon Roger Ballen

A l’origine d’un style unique, souvent documenté sous le terme « Ballenesque », Roger Ballen est l’un des photographes les plus importants de sa génération.

Roger Ballen: The Back of the Mind – 2012 – DPresse ©PIERRE LAPORTE COMMUNICATION

Il a acquis une reconnaissance internationale grâce à une utilisation singulière et puissante de différentes techniques, dessins, peinture, sculpture et collages pour créer des installations élaborées, inventant une nouvelle esthétique hybride fermement enracinée dans l’art photographique. Parallèlement, Roger Ballen a réalisé plusieurs vidéos acclamées par la critique, notamment I fink u freeky, avec le groupe sud-africain Die Antwoord.

Avec l’exposition Le Monde selon Roger Ballen, la Halle Saint Pierre présente pour la première fois en France une véritable rétrospective de cet artiste hors-normes. A cette occasion, Roger Ballen produit des installations inédites in situ et dévoile ses récentes photos en couleur, encore jamais montrées.

Tradotto dal Dossier de Presse : ©PIERRE LAPORTE COMMUNICATION

Halle Saint Pierre: Le Monde Selon Roger Ballen


HALLE SAINT PIERRE
www.hallesaintpierre.org
Comment y aller
Informations pratiques


Il programme complet des expositions à la HALLE SAINT PIERRE ICI


Source texte : DP_HSP_Ballen.pdf
Immages: Roger Ballen: The Back of the Mind – 2012 – DPresse ©PIERRE LAPORTE COMMUNICATION

La face sombre de l’Humanité



Projection du film :  « La face sombre de l’Humanité » 

COLLECTIF ARGENTIN POUR LA MÉMOIRE

COLECTIVO ARGENTINO POR LA MEMORIA


Mardi 11 décembre 2018 de 19h 
A 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme
La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) est adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 à Paris au Palais de Chaillot
Un film documentaire de Brigitte Lemaine – 56 minutes avec le soutien du CNRS Images, SIPA , FotoFilmEcrit et CNC.
La torture est un procédé qui remonte à la nuit des temps. Il s’agit par ce film, de soulever cinq questions fondamentales d’ordre historique-anthropologique, philosophique, juridique, psychologique et sociologique et de se laisser pénétrer par le témoignage de survivants pour argumenter contre la justification de ce phénomène de cruauté.


Suivi d’un échange avec l’auteure-réalisatrice du film, Brigitte Lemaine, sociologue , docteure en Philosophie Esthétique.

Nous avons une pensée toute particulière pour Alberto Eduardo Girondo, qui a donné un des témoignages du film, décédé au mois d’août passé à Paris

colectivoargentino@gmail.com                     collectif.argentin@gmail.com

Facebook : Collectif Argentin pour la Mémoire


Entrée libre dans la limite des places disponibles – Faites circuler l’information : contacts, amis, blogs, réseaux sociaux.

Maison de l’Amérique latine
217 bd Saint Germain – 75007 Paris – Tél. 01 49 54 75 35 – wwww.mal217.org 



La torture est un procédé qui remonte à la nuit des temps, lié sans doute tout autant à la nature profonde de l’être humain qu’à ses conditions de vie sociale.

Source : www.mal217.org
Image : http://www.brigitte-lemaine.com/films/
Nous remercions Alicia Bonet-Kruger : « Centre de Culture et Mémoire Latino-américaine » de Fontenay-sous-bois

Rodin-Mapplethorpe

Mapplethorpe Rodin
Du 8 avril au 21 septembre 2014
Le musée Rodin confronte deux formes d’expression à travers l’œuvre de deux artistes majeurs : Robert Mapplethorpe et Auguste Rodin. Bénéficiant de prêts exceptionnels de la Robert Mapplethorpe Foundation, l’exposition Mapplethorpe Rodin présente 50 sculptures de Rodin et un ensemble de 102 photographies dont l’audacieux dialogue révèle la permanence des thèmes et sujets chers à ces deux grands créateurs. « Je vois les choses comme des sculptures, comme des formes qui occupent un espace ». Robert Mapplethorpe Tout semble opposer ces deux personnalités même si Mapplethorpe n’a eu de cesse de sculpter les corps à travers son objectif et que la photographie a accompagné Rodin tout au long de sa carrière. Robert Mapplethorpe est à la recherche de la forme parfaite, Rodin tente de saisir le mouvement dans la matière. Rien n’est spontané, tout est construit chez Mapplethorpe alors que Rodin conserve les traces de l’élaboration de l’œuvre et cultive celles de l’accident. L’un fut attiré par les hommes, l’autre par les femmes et tous deux jusqu’à l’obsession. Cela n’a pas empêché Mapplethorpe de photographier des nus féminins et Rodin de modeler de nombreux corps masculins. Pourtant la confrontation entre ces deux artistes se transforme instantanément en un dialogue inattendu. Sept thèmes ont été retenus par les commissaires, servant de fil rouge aux rapprochements qui sont à la fois formels, thématiques et esthétiques. Mouvement et Tension, Noir et Blanc/Ombre et Lumière, Erotisme et Damnation sont quelques-unes de ces grandes problématiques traversant l’œuvre des deux artistes. Cette exposition est une invitation à questionner le dialogue établi par les commissaires et à faire sien les rapprochements. Cette vision « sculpture et photographie » est inédite au musée Rodin car jamais un tel face à face n’avait été réalisé, renouvelant le regard sur la photographie comme sur la sculpture. –

Source: http://www.musee-rodin.fr/fr/exposition/exposition/mapplethorpe-rodin#sthash.O2poUiGz.dpuf

Ce qui fait la France vient aussi d’ailleurs

Le Musée national de l’histoire de l’immigration propose une semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme.
 
Grande mobilisation au musée de l’immigration du 22 au 27 mars sur le thème : Ce qui fait la France vient aussi d’ailleurs qui dans le cadre de la semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme ( avec DILCRA) , propose 70 événements gratuits et ouverts à tous pour sensibiliser le public à la lutte contre toutes les formes de racisme : performances, projections, rencontre, ateliers, street art….

Du 21 au 27 mars 2016 

Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme.
Le Musée national de l’histoire de l’immigration propose une programmation exceptionnelle
70 événements gratuits, performances, débats, séances de cinéma, ateliers, forum citoyen, feront de cette semaine un événement pluridisciplinaire pour mobiliser et sensibiliser le public, et notamment les jeunes, à la lutte contre toutes les formes de racisme.

INFO:
http://www.histoire-immigration.fr/2016/2/semaine-nationale-d-education-et-d-actions-contre-le-racisme-et-l-antisemitisme

Signalé par:
Agence Pierre Laporte Communication
info@pierre-laporte.com – 01 45 23 14 14

Image:
Dossier presse – Agence Pierre Laporte Communication