Le documentaire qui dénonce la mauvaise gestion et la spéculation du gouvernement italien par rapport au tremblement de terre qui a détruit la ville de L’Aquila et tué 308 personnes en 2009
Actrice comique et cinéaste Sabina Guzzanti présente au Festival de Cannes « Draquila, l’Italie qui tremble », un film-documentaire sur la gestion des aides aux victimes du tremblement de terre dans la région de Abruzzo. Le film a attiré l’ire du gouvernement Berlusconi et notamment du Ministre de la Culture Sandro Bondi, qui a carrément décidé de déserter le festival. Le long métrage dénonce la mainmise sur la reconstruction de la ville par des hommes proches du pouvoir. Les sources et les témoignages sur lesquels Sabina construit sa thèse sont clairs et bien documentés, par conséquence l’accusation de manipulation lancée par le gouvernement contre la cinéaste ne semble pas tout à fait crédible. Au delà du cas particulier de L’Aquila, Sabina Guzzanti dénonce la collusion entre le pouvoir politique et le pouvoir économique et médiatique des sociétés appartenant au président du conseil.
Le célèbre hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo est enthousiaste du film. Six affiches ont été dessinées par ses collaborateurs et une interview à Sabina Guzzanti a été publié dans le numéro du 3 novembre.
www.charliehebdo.fr
Draquila
Consultez le site www.fra.cityvox.fr pour trouver les salles qui programment ce film
Entretien avec Sabina Guzzanti, réalisatrice de « Draquila »

Laisser un commentaire

0

Your Cart