Une rétrospective complète de l’oeuvre cinématographique de Pier Paolo Pasolini en même temps qu’une exposition proposant un parcours chronologique à partir de l’arrivée de Pasolini à Rome en 1950, et explorant les sites « pasoliniens » de la ville et de sa périphérie
Pasolini est arrivé à Rome du Frioul en 1950 à l’âge de 28 ans. Il a commencé a gagner sa vie comme scénariste pour des cinéastes comme Federico Fellini ou Bolognini qui lui confiaient des scènes de maquereaux et de marginaux. Quelques années, en 1955, il publie son premier roman, « Ragazzi di vita » (Les Ragazzi) et en suite, au début des années 1960, il commence sa carrière cinématographique avec des films réalistes-lyriques comme « Accattone », « Mamma Roma », et La « Ricotta ».

Dans les années 70, dans sa Trilogie (Le Décaméron, Les Contes de Canterbury, Les Mille et une Nuits), il tente avec l’énergie du désespoir d’échapper à ce qu’il a appelé le « génocide culturel » de l’Italie, en filmant des corps qu’il voudrait encore innocents à l’érotisme insouciant et libre. Il va vite abjurer cette tentative dont il juge qu’elle a perdu son sens devant la fausse tolérance sexuelle du pouvoir consumériste. Il tourne alors son dernier film, « Salò ou les cent vingt journées de Sodome, objet unique dans l’histoire du cinéma. Cette mise à mort du dispositif de l’identification au cinéma coïncide avec le massacre de son auteur, qui n’assistera pas à la première de son film.

D’ailleurs la thèse déjà peu crédible du crime sexuel comme explication du sauvage assassinat de Pasolini a été définitivement remise en question. Non seulement par les nombreux indices peu convaincants, mais aussi par l’aveu de Pino Pelosi, présumé coupable condamné pour le meurtre du cinéaste. Pelosi aurait accepté de passer pour le tueur de Pasolini parce que il était sous chantage (il n’avait que 17 ans à l’époque ). L’assassinat de Pasolini serait donc un délit politique du au discours que l’écrivain tenait sur la politique italienne dans son livre « Petrolio », dont un chapitre a en effet disparu.

www.cinematheque.fr
Exposition et rétrospective sur Pier Paolo Pasolini
Cinémathèque Française
77 rue de Bercy
75012 Paris


Trova dove su googlemaps

Métro
Bercy (lignes 6 ou 14)
Tarifs
Film
Plein tarif : 6,5 ?
Tarif réduit : 5,5 ?
3 euros pour les moins de 18 ans

Exposition
Plein tarif : 10 ?
Tarif réduit : 8 ?
Moins de 18 ans : 5 ?
Forfait Atout Prix : 7 ?
Libre Pass : Accès libre
Forfait Exposition + Musée : 12 ?

Laisser un commentaire

0

Your Cart