BD – Sarkozy-Kadhafi. Des billets et des bombes

La Revue Dessinée à presenté L’oeuvre en bande desinée Sarkozy-Kadhafi. Des billets et des bombes

la_revue_dessinée-soiree de presentation à la Revue Dessinée © Stefano Zago

Nouvelle parution par La Revue Dessinée. Une enquêtes sur le plus grand scandale recent en France en bande dessinée faite par cinq journalistes et un dessinateur.

Vous pouvez acheter ici le livre
Soutenez le commerce des librairies de Paris – Vous pouvez acheter le livre en passant par la BOUTIQUE d’ AltraParis.

Le dessinateur Thierry Chavant, les journalistes d’investigation Benoît Collombat (Radio France), Fabrice Arfi (Mediapart),  Geoffrey Le Guilcher (journaliste indépendant), Élodie Guéguen (Radio France), et  Michel Despratx (journaliste indépendant),   ont présenté cette enquête hors-norme sur l’un des plus gros scandales d’État de la Ve République.

Cinq reporters ont rassemblé le puzzle des liens entre le dictateur libyen etl’ancien président français. Une enquête longue et documentée sur un système de corruption au plus haut niveau de la République.

Les enquêteurs de Mediapart et Radio France ont assemblé les révélations d’un  scandale d’État immense : intérêts nucléaires et pétroliers, financement de la campagne presidentielle avec des intermédiaires véreux, opérations de désinformation, décès mystérieux. Pour ce scandale Nicolas Sarkozy a été mis en examen.

Sarkozy-Kadhafi. Des billets et des bombes – La Revue dessinée – Delcourt


La Revue Dessinée, c’est quoi ?

Avec des enquêtes, reportages et documentaires, La Revue Dessinée propose
la découverte de l’actualité en bande dessinée. trimensuelle sur abonnement
ou dans les meilleures librairies, les volues comptent plus de 200 pages d’information,
réalisées par dessinateurs et journalistes.

L’ambition de la revuec’est redonner le temps au traitement de l’information.
L’information est critique, engagée mais pas militante étant attachée à la diversité
des points de vue. C’est pourquoi on peut découvrir dans les pages
sujets et thèmes différents, entre économie, écologie, politique, société, musique,
cinéma, guerres et utopies.

Lancée en 2013, La Revue Dessinée compte aujourd’hui un tirage de plus
de 20 000 exemplaires, près de 6 000 abonnés et trois fois de lecteurs.


La Revue Dessinée
Contact
Abonnements


Autres contenus en report à la Revu Dessinée ici


Source : https://www.larevuedessinee.fr
Images : https://www.editions-delcourt.fr – © Stefano Zago – Urban Sketcher

LITTLEXIL – Salon au Musée de l’histoire de l’Immigration

STEFANO ZAGO – Mes reportages dessinés
Salon des littératures de l’exil et de la migration
4e édition
Samedi 15 février 2020
Cette quatrième édition du salon LittExil invite des auteurs, des graphistes et des éditeurs indépendants à rencontrer le public et dédicacer leurs ouvrages.

Mon Reportage dessiné complète c’est ICI

Autres reportages et dessins sur le site de STEFANO ZAGO

« Édition et graphisme, mettre en forme les paroles en déplacement »

Comment les écritures graphiques facilitent-elles la présentation, compréhension et diffusion des réalités migratoire ? Comment le graphisme constitue-il, autrement que l’écrit une narration spécifique sur ces thématiques ? Une table ronde animée par Stéphanie Bartolo (Médiathèque Abdelmalek Sayad).
Interventions de Zeina Abirached (sous réserve), Bédéiste, Francesca Cozzolino pour la revue Polygraphe(s), Dugudus, graphiste et dessinateur politique, Kkrist Mirror pour sa trilogie : Gitans, Tsiganes, Manouches (édition Steinkis).

En partenariat avec le Collège d’études mondiales-Fondation Maison des sciences de l’homme (Chaire « Exil et migrations » d’Alexis Nuselovici – Nouss)

Conférence de Omar Benlaala

Omar Benlaala est écrivain, lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée 2019 pour son roman Jamais tu n’habiteras Paris.
Avec Alexis Nouss, professeur de littérature comparée et titulaire de la Chaire « Exil et migrations » au Collège d’études mondiales-Fondation Maison des sciences de l’homme.

Table ronde – « Les présences africaines dans la littérature de langue française »

Comment les auteurs issus des diasporas africaines réécrivent-ils leur histoire et celle des relations avec l’Europe ? Quelle est la singularité de leur regard et de leur voix ? Comment la littérature constitue-t-elle un espace privilégié où les créativités et les cultures africaines portées par les migrations peuvent se déployer et se transmettre dans les sociétés contemporaines ?
Une carte blanche à Kidi Bebey, écrivaine, journaliste et éditrice centrée sur l’histoire et les personnalités africaines, en résidence en 2020 au Musée national de l’histoire de l’immigration, qui invite Hemley Boum (Les jours viennent et passent, Gallimard, 2019) et Mohamed Mbougar Sarr (Le silence du cœur, Présence africaine, 2018).

Lecture -performance musicale de Violaine Schwartz – « Papiers ». 

À partir de témoignages de demandeurs d’asile, en se donnant comme contrainte de n’écrire qu’à partir des mots entendus, Violaine Schwartz a composé «Papiers» (publié aux éditions POL en avril 2019), une fresque de voix retraçant ces parcours, le hasard des chemins parcourus, la douleur de tout abandonner derrière soi, le courage de partir, les affres de l’attente, l’absurdité de la bureaucratie, les souvenirs à vif, la culpabilité de survivre, la peur encore, l’espoir aussi, la vie qui s’invente malgré tout, pas à pas, sur la route de l’exil.
À l’heure où l’Europe s’emmure derrière la peur et l’indifférence, à l’heure des barbelés, Dominique Pifarély et Violaine Schwartz, au violon et à la voix, avec la complicité de Christophe Hauser, au son, donneront à entendre le tempo de ces récits de vies, le vol des oies sauvages dans le ciel, la lame de fond des acronymes bureaucratiques. Travaillant en contrepoint, à l’unisson, en choeur, en écho, ils nous diront le souffle de ces voix, pour qu’elles nous parlent comme à l’oreille.

Le salon des éditeurs indépendants et des revues plurielles

Les éditeurs et revues présenteront lors du salon LittExil leurs publications récentes sur l’exil et les migrations.
Avec la participation de : Action, Au nom de la mémoire, Baïka, Hommes & Migrations, Koïne, La boite à bulles, La Fabrique, L’Autre, Naqd, POL, Polygraphe(s), Radici, Sakamo, Sigila, Signes et Balises, Steinkis, Vacarme, Ver à soie, Wahed.
La librairie Tschann sera présente sur toute la journée pour la vente des ouvrages des éditeurs plus généraux.

Le site du MUSÉE de L’HISTOIRE DE L’IMMIGRATION c’est ICI

Source – Image : https://www.histoire-immigration.fr/agenda/2020-01/salon-littexil?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Fvrier_2020&utm_medium=email

Salon LittExil

Salon des littératures de l’exil et de la migration – 4e édition

Samedi 15 février 2020 de 11h à 18h30

En partenariat avec le Collège d’études mondiales-Fondation Maison des sciences de l’homme (Chaire « Exil et migrations » d’Alexis Nuselovici – Nouss), cette quatrième édition du salon LittExil invite des auteurs, des graphistes et des éditeurs indépendants à rencontrer le public et dédicacer leurs ouvrages.

Programme de la journée

11h-12h : Table ronde – « Édition et graphisme, mettre en forme les paroles en déplacement »

Comment les écritures graphiques facilitent-elles la présentation, compréhension et diffusion des réalités migratoire ? Comment le graphisme constitue-il, autrement que l’écrit une narration spécifique sur ces thématiques ? Une table ronde animée par Stéphanie Bartolo (Médiathèque Abdelmalek Sayad).
Interventions de Zeina Abirached (sous réserve), Bédéiste, Francesca Cozzolino pour la revue Polygraphe(s), Dugudus, graphiste et dessinateur politique, Kkrist Mirror pour sa trilogie : Gitans, Tsiganes, Manouches (édition Steinkis).

14h-15h : Conférence de Omar Benlaala

Omar Benlaala est écrivain, lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée 2019 pour son roman Jamais tu n’habiteras Paris.
Avec Alexis Nouss, professeur de littérature comparée et titulaire de la Chaire « Exil et migrations » au Collège d’études mondiales-Fondation Maison des sciences de l’homme.

15h-16h : Table ronde – « Les présences africaines dans la littérature de langue française »

Comment les auteurs issus des diasporas africaines réécrivent-ils leur histoire et celle des relations avec l’Europe ? Quelle est la singularité de leur regard et de leur voix ? Comment la littérature constitue-t-elle un espace privilégié où les créativités et les cultures africaines portées par les migrations peuvent se déployer et se transmettre dans les sociétés contemporaines ?

Une carte blanche à Kidi Bebey, écrivaine, journaliste et éditrice centrée sur l’histoire et les personnalités africaines, en résidence en 2020 au Musée national de l’histoire de l’immigration, qui invite Hemley Boum (Les jours viennent et passent, Gallimard, 2019) et Mohamed Mbougar Sarr (Le silence du cœur, Présence africaine, 2018).

16h30-17h30 :  Lecture -performance musicale de Violaine Schwartz – « Papiers ». 

À partir de témoignages de demandeurs d’asile, en se donnant comme contrainte de n’écrire qu’à partir des mots entendus, Violaine Schwartz a composé «Papiers» (publié aux éditions POL en avril 2019), une fresque de voix retraçant ces parcours, le hasard des chemins parcourus, la douleur de tout abandonner derrière soi, le courage de partir, les affres de l’attente, l’absurdité de la bureaucratie, les souvenirs à vif, la culpabilité de survivre, la peur encore, l’espoir aussi, la vie qui s’invente malgré tout, pas à pas, sur la route de l’exil.

À l’heure où l’Europe s’emmure derrière la peur et l’indifférence, à l’heure des barbelés, Dominique Pifarély et Violaine Schwartz, au violon et à la voix, avec la complicité de Christophe Hauser, au son, donneront à entendre le tempo de ces récits de vies, le vol des oies sauvages dans le ciel, la lame de fond des acronymes bureaucratiques. Travaillant en contrepoint, à l’unisson, en choeur, en écho, ils nous diront le souffle de ces voix, pour qu’elles nous parlent comme à l’oreille.

Le salon des éditeurs indépendants et des revues plurielles

Les éditeurs et revues présenteront lors du salon LittExil leurs publications récentes sur l’exil et les migrations.

Avec la participation de : Action, Au nom de la mémoire, Baïka, Hommes & Migrations, Koïne, La boite à bulles, La Fabrique, L’Autre, Naqd, POL, Polygraphe(s), Radici, Sakamo, Sigila, Signes et Balises, Steinkis, Vacarme, Ver à soie, Wahed.

La librairie Tschann sera présente sur toute la journée pour la vente des ouvrages des éditeurs plus généraux.

Le site du MUSÉE de L’HISTOIRE DE L’IMMIGRATION c’est ICI

Source – Image : https://www.histoire-immigration.fr/agenda/2020-01/salon-littexil?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Fvrier_2020&utm_medium=email

Bastina Voyages Migrantour, voyages équitables, si loin si proche

© bastina.fr – http://www.bastina.fr

Bastina Voyages Migrantour propose des balades urbaines appuyées sur l’histoire, le patrimoine et l’actualité des migrations.

Bastina – Migrantour © www.bastina.fr

Migrantour est un programme européen qui se déploie dans plusieurs villes d’Italie, du Portugal, de Slovénie, de Belgique et de France pour proposer des balades urbaines appuyées sur l’histoire, le patrimoine et l’actualité des migrations. Son intérêt est que les parcours soient accompagnés par les acteurs de la migration eux-mêmes. En charge de la coordination du programme pour l’Île de France, l’association Bastina coopère avec les Universités Paris Descartes Anthropologie, Cergy Pontoise et le Musée de l’histoire de l’immigration à une formation de médiateur culturel (passeur de cultures).


Toutes les infos :
http://www.bastina.fr
http://www.mygrantour.org/fr/migrantour-paris/


Découvrez ICI autres propositions de visites à Paris


Source : www.bastina.fr

Le Nouvel An chinois – 2019

A Paris, les défilés Vendredi 16 février et dimanche 25 février.

Les défilés du nouvel an chinois sont prévus le vendredi 16 février dans le 8e arrondissement et le 25 février dans le 13e arrondissement de Paris.

C’est avec les belles affiches conçues par l’artiste à découvrir Nguyen Tay, ami d’AltraParis , qui s’ouvrent le vendredi 16 février les célébrations du Nouvel An chinois, sous le signe du chien.

Paris s’anime pendant 15 jours pour célébrer la transition vers le nouvel an du « Chien de terre » qui symbolise la loyauté et la générosité.
Deux grands défilés en programme à Paris, l’un dans le 8ème arrondissement, ce vendredi, 16 février de 14h30 à 16h30 et le dimanche 25 février dans le 13ème arrondissement, qui abrite la plus grande communauté asiatique en Europe. C’est le spectacle le plus important de France, qui rassemble des centaines de milliers de spectateurs venus du monde entier.

Dragons, lions et chiens se retrouveront au 44 avenue d’Ivry. Un événement qui, comme chaque année, attirera de nombreux curieux venus à Paris pour découvrir cette fête colorée. A l’occasion, à Paris il y aura des expositions, des animations sous le signe du chien, et même des concerts.

Une liste assez exhaustive des événements et des défilés sur le site: www.linternaute.com


Nouvel an chinois – 8ème et 13ème arrondissement – Paris


Source: www.linternaute.com – Image : Paris Tourist Office – Défilé du Nouvel An Chinois © Amélie Dupont – Nguyen Tay : affiche per le celebrazioni del nuovo anno cinese

À la Libreria,Paris – Mimmo Lucano et le modèle Riace

À la Libreria Paris, presentation de MIMÌ CAPATOSTA, Mimmo Lucano e il modello Riace, par Tiziana Barillà

Mimì Capatosta – Tiziana Barillà – © Fandango Libri

La Libreria et l’association « Circolo Carlo Giuliani » de Paris vous convient à cette rencontre avec Tiziana Barillà pour parler d’un homme extra-ordinaire, homme qui aurait pourtant certainement préféré poursuivre son action, sans attirer l’attention.

Lundi 4 février 2019 à 19h

Soutenez le commerce des librairies de Paris – Vous pouvez RESEVER LE LIVRE à LA LIBRERIA, en passant par la BOUTIQUE d’ AltraParis.

Au printemps 2016, la prestigieuse revue américaine Fortune publie sa liste annuelle de 50 leaders mondiaux de l’année, les femmes et les hommes les plus influents de la planète. Dans cette liste, avec le Pape François, Angela Merkel, Aung San Suu Kyi et Bono Vox, à la quarantième place, son nom est là, Mimmo Lucano, le maire d’une toute petite commune de Calabre de 2000 âmes, Riace. Il est le seul italien de cette liste. Les Etats-Unis portent l’Italie à prendre conscience d’un fait : à l’extrême sud de la péninsule, au pied de l’Aspromonte, en pleine Locride, il se pourrait bien qu’on trouve le meilleur maire du monde. Lui appelle cela « l’utopie de la normalité » et elle prend naissance en 1998 avec le premier débarquement de réfugiés kurdes à Riace. Depuis, la petite ville a accueilli plus de 6000 immigrés qui ont repeuplé la commune. Un quart des habitants est né hors de Calabre : ils arrivent d’Afghanistan, du Sénégal, du Mali, ont risqué leur vie en traversant la Méditerranée et ont trouvé un toit à Riace. Certains servent d’interprètes, d’autres s’occupent des jardins du centre ville, du tri différencié des ordures ménagères avec un chariot tiré par un âne et d’autres encore nettoient les plages. Le modèle s’est exporté dans d’autres communes de la Locride; dans un moment historique où des murs se bâtissent et où les frontières se renforcent, Riace est non seulement un signe et un espoir en un futur meilleur mais une réelle alternative économique. A travers des rencontres, des voyages et le partage d’une appartenance territoriale et idéologique, Tiziana Barillà, journaliste, nous livre un portrait approfondi de ce formidable maire qui se raconte en toute liberté. Chemin faisant, Mimmo Lucano ne s’est pas fait que des amis… il a été arrêté en octobre dernier, accusé d’aide à l’immigration clandestine, et placé aux arrêts domiciliaires. Aujourd’hui toujours maire, il est interdit de séjour à Riace. La soirée se déroulera en italien et s’achèvera sur un verre amical.

MIMÌ CAPATOSTA, Mimmo Lucano e il modello Riace, par Tiziana Barillà
la Libreria di Parigi – Il 4/02/2019


La Libreria
LA LIBRERIA – 89, rue du Fbg Poissonnière – 75009 Paris
Tel + 33 1 40 22 06 94 – Fax + 33 1 76 50 94 87
www.libreria.frhttp://blog.libreria.fr
facebook: La Libreria à Paris
Métro : Poissonnière (Ligne 7) 
Contact


Autres contenus en report à la Libreria di Parigi ici


Source: Communiqué presse © la Libreria Parigi
Images: Mimì Capatosta – Tiziana Barillà – © Fandango Libri – Sito internet www.libreria.fr

La proximité des arts

A LA PETITE GALERIE  de la Tour de Babel – Librairie italienne à Paris

Exposition
Fiammetta Lipparini, Arturo Lombardi Boccia, Sara Susini
La proximité des arts


 

Fiammetta Lipparini
Sculptures en terre cuite
Arturo Lombardi Boccia
Livres pliés
Sara Susini
Bijoux en porcelaine et argent

La proximité des arts
La vicinanza delle arti


Exposition
7 décembre 2018 – 5 janvier 2019
du mardi au samedi 
de 10 à 13 et de 14 à 19 h 

Vernissage
jeudi 6 décembre 2018 à partir de 19h30
en présence des artistes

PETITE GALERIE
Librairie Italienne
TOUR DE BABEL

10, rue du Roi de Sicile
75004 Paris
M Saint-Paul 
T 01 42 77 32 40
tourdebabel@club-internet.fr
 
 
Copyright © 2018 Tour de Babel, All rights reserved.