La fille du régiment

Après son succès au Théâtre des Champs Elysées, Désirée Rancatore alterne Natalie Dessay, son mentor et modèle, dans le rôle principal de l’opéra parisien de Donizzetti
Arrivé à Paris de Naples en 1838, Gaetano Donizetti assimile rapidement le goût le style tranalpin et compose un opéra plus français que l’opéra français. Le rôle principale, celui de Marie ? jeune fille recueillie par le vingt-et-unième régiment de grenadiers et tombée amoureuse d?un soldat ? sera de deux chanteuses, une française et une italienne, qui ont déjà travaillé ensemble avec grande complicité: Natalie Dessay (15, 18, 21, 24, 27 et 30 oct.) et Désirée Rancatore (2, 6, 8 et 11 nov.), déjà interviewée sur notre site. Si Natalie est plus mûre et expérimentée, Desirée Rancatore n’est plus que sa petite soeur artistique mais une chanteuse qui a fait preuve de qualités vocales exceptionnelles. La mise en scène de Laurent Pelly accentue avec tendresse l’aspect naïvement patriotique de l’opéra. Animés par une soif de théâtre sans pareille, Natalie Dessay (ou Désirée Rancatore) et Juan Diego Florez mènent tambour battant cette comédie pétillante et colorée et font de cette « Fille du régiment » un véritable remède contre la morosité.
www.operadeparis.fr
La fille du régiment
Métro
Bastille (lignes 1, 5, 8)
Horaire
Début du spectacle 19.30
Durée 2h36 avec un entracte
Tarifs
5?, 15?, 35?, 70?, 100?, 130?, 150?, 170?, 180?

Laisser un commentaire