Van Gogh / Artaud. Le suicide de la société.

C’est la société qui est folle et pousse au suicide les âmes lucides
Cette exposition propose, à travers une quarantaine d’oeuvres, un parcours suivant la thèse de Antonin Artaud sur Van Gogh. Dans « Van Gogh le suicidé de la société », publié posthume en 1948, Artaud affirma en effet que, loin d’être un aliéné mental comme le prétendaient les psychiatres, Vincent Van Gogh était tout à fait lucide et que cela perturbait les « consciences ordinaires » accrochées aux mensonges qui réconfortent la société. Ce seraient donc l’hypocrisie sociale et l’imbécillité des psychiatres qui l’auraient poussé vers la violence et le suicide. L’exposition illustre cette thèse à travers un choix de lettres, d’écrits et d’oeuvres graphiques du peintre et du poète.

Tous les jeudis entre 9h et 20h30, aura lieu une lecture du « Suicidé de la société » d’Antonin Artaud.

Parallèlement à l’exposition l’auditorium du musée d’Orsay propose deux cycles de films. L’un est consacré aux expériences cinématographiques d’Antonin Artaud, essentiellement en tant qu’acteur (notamment pour Abel Gance, Carl Theodor Dreyer, Léon Poirier) et de scénariste (La Coquille et le clergyman de Germaine Dulac) ; l’autre aux principaux film sur Vincent van Gogh (notamment chez Resnais, Minnelli, Pialat, Kurosawa).

Vincent van GoghPortrait de l’artiste au chevalet© Amsterdam, Van Gogh Museum (Fondation Vincent van Gogh)
Van Gogh / Artaud. Le suicide de la société.
Musée d’Orsay
1 rue de Lille, 75007 Paris

Trouver sur googlemaps

Métro
Assemblée Nationale ou Solférino (ligne 12)
Horaires
Ouverture de 9h30 à 18h
le mardi, le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche
de 9h30 à 21h45 le jeudi

Fermeture tous les lundis et les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Tarifs
plein tarif 11,00 euros ; tarif reduit 8,50 euros

Laisser un commentaire